Plante d'intérieur rose : comment entretenir cette belle fleur ?

Plante d'intérieur rose : comment entretenir cette belle fleur ?

Les bouquets de roses et les rosiers d'intérieur sont les plantes d'ornement par excellence. Seulement, ces plantes réclament beaucoup de soin. Comment entretenir alors les roses d'intérieur ?

Comment entretenir les roses en bouquet ?

Couper les fleurs
Certaines précautions sont indispensables pour conserver le bouquet. Avant de couper les fleurs, il faut couper les tiges en biseaux. À la réception de la fleur, il est capital de couper quelques centimètres de la tige au moyen d'un couteau aiguisé et non d'une paire de ciseaux. Ensuite, les roses coupées sont disposées dans un vase rempli d'eau sucrée. Par ailleurs, la taille du bouquet s'opère une fois tous les 2 jours.

S'occuper de l'eau du vase
L'eau du vase a tendance à s'altérer rapidement. Aussi, il est essentiel de la changer régulièrement. D'ailleurs, un bouquet de roses demande une eau tiède d'approximativement 38 à 40 °C. En effet, les plantes absorbent aisément l'eau tiède à l'inverse de l'eau glacée. Les feuilles immergées doivent être enlevées après la mise en vase. De plus, un cachet d'aspirine ou quelques gouttes d'eau de Javel réduisent le risque d'apparition de moisissure dans le vase.

Allonger la durée du bouquet
La queue des tiges des fleurs est immédiatement trempée dans de l'eau bouillante au cas où les fleurs menacent de se flétrir. La tige reste dans l'eau bouillante jusqu'à ce que les fleurs retrouvent leur éclat. Ensuite, les tiges trempées dans l'eau doivent être enlevées. Puis, le bouquet est transmis dans une vase remplie d'eau. Il est par ailleurs nécessaire de recouper à deux reprises les tiges immergées dans l'eau pour prolonger la durée du bouquet.

Comment entretenir les rosiers d'intérieur ?

Le pot et l'engrais
Un pot de grande taille est indispensable pour favoriser la croissance des rosiers et assurer le développement des racines. Le fond est ensuite rempli de couche de gravier pour assurer l'épanouissement de la plante. Il convient ensuite de choisir un terreau à base de pouzzolane ou un terreau organique pour nourrir les végétaux. Puis, privilégiez les engrais rosiers naturels des engrais chimiques. Pour finir, le fumier est impérativement composté au minimum un an avant d'être utilisé.

L'arrosage
L'eau constitue la principale source de vie des rosiers en pot. Les rosiers plantés en pleine terre puisent l'eau à l'aide de leur racine. Ces dernières cherchent en effet l'humidité et les minéraux dans les profondeurs souterraines. Au contraire, les rosiers en pot se contentent de l'arrosage du jardinier. Cependant, il faut respecter la quantité d'eau pour éviter de noyer les plantes. Du reste, un système d'arrosage automatique est capital en cas d'absence prolongée.

Les rosiers et les vivaces
Les rosiers et les vivaces vont de pair, même en pot. Si le contenant est bien espacé, il est capital d'intégrer les plantes vivaces avec les végétaux. Cependant, les rosiers grimpants, les rosiers lianes et les rosiers arbustifs ne doivent être associés à aucune autre variété. Ainsi, optez pour les rosiers buissons, les belles de Dom, les bicentenaires de Guillot et les rosiers couvre-sol. Pour les plantes vivaces, le choix s'effectue selon la hauteur et la couleur.